Les implants capillaires pour femme : tout ce que vous devez savoir

 Coree Howard

Coree Howard - Rédacteur de contenu médical

Publié Mar 11, 2021

La greffe de cheveux féminine peut être une excellente solution pour les nombreuses femmes qui souffrent de perte de cheveux. Longtemps stigmatisé, ce traitement a beaucoup évolué ces dernières années grâce à de nouvelles techniques plus efficaces et à des résultats plus naturels. Quelques célébrités ont franchi le pas permettant à la greffe féminine de gagner en popularité et de changer lentement d’image auprès du public. La stabilisation du coût d’une implantation capillaire pour femme a également permis à un certain nombre de nouvelles patientes d’accéder à ce type de traitement.

Il existe certaines similitudes entre la perte de cheveux chez l'homme et la perte de cheveux chez la femme. Cependant, les causes de cette perte de cheveux chez les femmes sont souvent différentes de celles des hommes et pas toujours compatibles avec des implants capillaires. Les cas de calvitie masculine peuvent être réglés à plus de 95% grâce à une greffe de cheveux - alors que seulement  2% à 5% des femmes qui souffrent de perte de cheveux sont éligibles pour une implantation capillaire.

En quoi la perte de cheveux féminine est-elle différente de la perte de cheveux masculine ?

Les hommes et les femmes peuvent être équitablement concernés par la perte de cheveux, connue médicalement sous le nom d'alopécie androgénétique, et plus communément appelée calvitie masculine ou féminine. Pour les hommes et les femmes, ce type de perte de cheveux survient généralement en raison d'une combinaison de facteurs  génétiques, d'âge et d'hormones. Cependant, la production de quelques hormones et d’enzymes supplémentaires chez les femmes rend le diagnostic plus difficile : la cause exacte de la perte de cheveux reste plus complexe à déterminer et la perte de cheveux peut prendre différentes formes qui n’existent pas chez l’homme.

La calvitie masculine a tendance à se présenter cliniquement. Cela signifie qu'un spécialiste peut généralement comprendre les raisons de la perte de cheveux simplement en la regardant et en posant au patient, quelques questions de routine sur ses antécédents familiaux et médicaux. Pour la plupart des hommes, la perte de cheveux prend généralement la forme d'un dégarnissement progressif du front (golfes) ou d'une calvitie sur le devant et sur le sommet du crâne (couronne). Les cheveux situés à l’arrière du crâne et sur les côtés ont quant à eux tendance à rester en place. Il s’agit de la forme la plus courante de calvitie masculine, bien que le degré et la gravité de la perte de cheveux soient variables - comme le montre l'échelle de Norwood

En comparaison, lorsque les femmes commencent à perdre leurs cheveux, cela se déroule de manière plus diffuse, moins localisée : habituellement, la densité générale des cheveux diminue sur l’ensemble du crâne et pas seulement sur le dessus.

Cette différence est essentielle car elle permet d’expliquer pourquoi la grande majorité de femmes n’est pas éligible à l’implantation de cheveux. Chez les hommes, les follicules pileux situés à l'arrière et sur les côtés du crâne sont résistants à l'hormone dihydrotestostérone (DHT), responsable identifiée comme à l’origine de la perte de cheveux. Par conséquent, lorsque les follicules pileux résistants à la DHT sont transplantés de l'arrière et des côtés du crâne, vers le haut et l'avant lors d'une greffe de cheveux masculine, leur résistance à la DHT les empêche de tomber à l'avenir.

Chez les femmes, la perte de cheveux diffuse signifie qu'il n'y a souvent pas assez de cheveux à l'arrière du crâne pour être transplantés vers l'avant tout en gardant une densité convenable au niveau de la zone donneuse. De plus, une perte de cheveux diffuse pourrait indiquer que les cheveux à l'arrière du crâne ne sont pas résistants à la DHT, et par conséquent, qu’ils ont toutes les chances de tomber à nouveau même une fois transplantés.

Les principaux type de calvitie féminine

Il existe trois principaux types de perte de cheveux chez la femme : l’alopécie diffuse, l’alopécie androgénétique et l’alopécie circonscrite. Dans le cas de la perte de cheveux circonscrite, il existe des sous-catégories supplémentaires : l’alopécie cicatricielle et l’alopécie non cicatricielle

L’alopécie diffuse

L’alopécie diffuse est le type de perte de cheveux le plus courant chez les femmes. Elle est caractérisée par une perte de cheveux généralisée sur l'ensemble de la chevelure. Attention, elle peut être facilement confondue avec une alopécie androgénétique, qui est la forme la plus couramment observée chez les hommes. Dans ce cas, la perte de cheveux ne se produit qu'à l'avant et sur le sommet du crâne avec peu ou pas de perte de densité des cheveux à l'arrière et sur les côtés.

L’alopécie androgénétique

Les femmes qui souffrent d’alopécie androgénétique conservent généralement leurs cheveux situés à l’avant. La perte se produit au niveau de la raie médiane et s'étend sur le dessus du crâne et légèrement vers l’arrière.

Les femmes qui subissent une perte de cheveux de type androgénétique sont souvent les candidates les plus appropriées pour une greffe de cheveux féminine, car la densité des cheveux à l’arrière et sur les côtés du crâne indique généralement une résistance à la DHT. La classification de Ludwig permet de mieux comprendre les différents stades de ce type de calvitie chez les femmes :

Illustration montrant les différents types de perte de cheveux chez les femmes.

Dans la majorité des cas, la perte de cheveux chez les femme est caractérisée par une forme moins schématique que chez l’homme.

L’alopécie circonscrite

La perte de cheveux circonscrite, également appelée pelade dans certains cas, fait référence à une perte de cheveux localisée qui apparaît sur une ou plusieurs  zone(s) spécifique(s) du crâne. Contrairement à l’alopécie diffuse ou androgénétique, la perte de cheveux circonscrite entraîne souvent l'apparition de zones totalement chauves là où elle se produit.

Quels sont les facteurs qui peuvent causer la perte de cheveux chez les femmes ?

Les cheveux des femmes peuvent être sensibles à des problèmes de santé sous-jacents ou à des maladies systémiques, et par conséquent, la perte de cheveux est souvent un résultat ou un effet secondaire d’un trouble de l’organisme. Il est particulièrement difficile de déterminer la cause de la perte de cheveux d’une femme simplement en la regardant : des tests supplémentaires sont donc souvent nécessaires pour établir le bon diagnostic.

Comme mentionné précédemment, il existe une grande variété de facteurs qui peuvent contribuer à la perte de cheveux chez les femmes. En cas de perte de cheveux diffuse, les causes les plus courantes sont la prise de certains médicaments tels que les antidépresseurs ou les pilules contraceptives, les carences nutritionnelles, les changements hormonaux (accouchement, ménopause, thyroïde), la chimiothérapie ou radiothérapie et le stress.

La perte de cheveux circonscrite peut être causée par les mêmes facteurs qui déclenchent l’alopécie androgénétique ou à la suite d'un accident ou d'une blessure.

Il convient de noter que lorsque l’alopécie diffuse est causée par un médicament spécifique, le diagnostic peut être erroné et associé à tort à des facteurs génétiques. Cependant, une fois que vous arrêtez de prendre votre médicament, il est probable que la perte de cheveux s'arrête. C’est également les cas pour la chimiothérapie ou la radiothérapie, bien que les cheveux soient souvent moins épais qu'ils ne l'étaient auparavant.

Les femmes qui ont pris des médicaments responsables de leur perte de cheveux, ou celles qui ont suivi des thérapies telles que la chimiothérapie, pourraient être admissibles à une greffe de cheveux féminine. Cependant, cette éligibilité dépend aussi des zones concernées par la calvitie et la capacité de résistance à la DHT des cheveux restants.

Je perds mes cheveux : puis-je bénéficier d’implants capillaires pour femmes ?

Tout d'abord, il est important de vous rappeler que les greffes de cheveux pour femmes fonctionnent uniquement pour celles qui ont perdu des cheveux sur le dessus de la tête, et qui disposent de cheveux toujours denses, forts et résistants à la DHT à l’arrière du crâne et sur les côtés. Par conséquent, il est préférable d’avoir une consultation avec un spécialiste au préalable pour confirmer que ce type de traitement est une option réaliste pour vous.

Nous avons répertorié ci-dessous les différents types de perte de cheveux qui sont généralement compatibles avec une implantation capillaire féminine.

  • Calvitie féminine : cheveux clairsemés sur le dessus du crâne et au niveau de la couronne avec peu ou pas de perte de densité à l’arrière et sur les côtés du crâne.

  • Alopécie mécanique ou de traction ou alopécie marginale : la perte de cheveux apparaît à la racine des cheveux, aux tempes et parfois sur les côtés de la tête. Elle survient habituellement à la suite d’une trop grande utilisation de coiffures qui tirent fermement les cheveux en arrière.

  • Perte de cheveux due à la chirurgie plastique : le plus souvent, cela concerne les femmes ayant subi des liftings du visage ou des sourcils et qui souhaitent dissimuler des cicatrices visibles.

  • Perte de cheveux due à un traumatisme : souvent due à des blessures telles que des brûlures (incendies ou chimiques), mais cela peut également concerner une grande variété d'autres accidents ou de blessures.

  • Cheveux naturellement implantés haut : habituellement, ces femmes impliquées effectuent une greffe de cheveux féminine dans le but d'abaisser la ligne des cheveux de quelques centimètres.

  • Personnes transgenres passant de l'homme à la femme : dans ce cas, la greffe permet généralement de créer une ligne de cheveux plus féminine pour encadrer le visage harmonieusement.

Une fois que vous avez effectué une première consultation avec votre médecin et que vous êtes éligible à une greffe de cheveux, votre spécialiste vous proposera ensuite la technique de traitement capillaire la plus appropriée. La plus courante est connue sous le nom d'extraction d'unité folliculaire (FUE). Cependant, les techniques de transplantation d'unité folliculaire (FUT) et d'implantation directe de cheveux (DHI) sont également des options qui peuvent fonctionner.

Implants capillaires pour femmes : Préparez votre traitement

Avant de pouvoir recevoir une greffe de cheveux, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un spécialiste de la perte de cheveux pour effectuer une consultation et des tests initiaux qui permettront de déterminer quelle est la cause probable de votre perte de cheveux.

Nous vous conseillons de préparer votre première consultation en fournissant à Qunomedical quelques photos du devant, du dessus, de l’arrière et des côtés de votre tête afin d’analyser votre perte de cheveux plus en détail. Elles permettront à nos experts de vous fournir un premier diagnostic capillaire et d’avoir une première idée concernant votre éligibilité à recevoir des implants capillaires. Il est également nécessaire de répondre à quelques questions listées ci-dessous qui seront directement transmises à votre médecin : 

  • Quel âge avez-vous ?

  • Avez-vous des problèmes de santé en ce moment ? Maladies chroniques, diabète... 

  • Prenez-vous des médicaments ? 

  • Avez-vous des allergies? 

  • Avez-vous des antécédents médicaux à signaler ? 

  • Est-ce que vous fumez ? 

  • Avez-vous eu un enfant dans la dernière année ? 

  • Prenez-vous des compléments alimentaires en ce moment ?

N’hésitez pas à communiquer tout test sanguin récent qui pourrait permettre au médecin de détecter des carences éventuelles de vitamines (Biotine, vitamine B12, Vitamine D) et de minéraux (Zinc, fer). 

Comme la perte de cheveux chez la femme peut avoir une multitude de causes et demeure difficile à évaluer uniquement en la regardant, votre médecin peut également effectuer des examens supplémentaires tels qu'une évaluation microscopique des cheveux, un test de traction, une biopsie du cuir chevelu ou un test sanguin complémentaire.

Si les implants capillaires vous ont déjà été recommandés par un médecin, l'un de nos gestionnaires de patients peut vous aider à démarrer votre parcours de soin immédiatement ! Contactez-nous et nous vous fournirons des informations sur une gamme de cliniques à l'étranger approuvées par Qunomedical. Vous pourrez consulter des profils de médecins spécialisés, lire de véritables avis et choisir votre traitement en fonction de vos priorités. Vous pouvez également consulter notre guide des prix de la greffe de cheveux pour mieux comprendre les tarifs.

Implants capillaires féminins : existe-t-il des options alternatives ?

Si la greffe de cheveux n’est pas faite pour vous, ou si vous n’êtes pas éligible au traitement, ne vous inquiétez pas, il existe d’autres solutions médicales qui pourraient vous convenir. Voici une sélection de traitements qui peuvent être envisagés pour soigner efficacement votre perte de cheveux.

  • Solutions en application cutanée : l'une des plus populaires est le Minoxidil (souvent vendu sous les noms Alopexy, Alostil ou Unipexil), qui aide à ralentir la perte de cheveux chez les femmes.

  • Le plasma riche en plaquettes (PRP) : un traitement alternatif et innovant qui consiste à extraire et concentrer du sang et à l'injecter sur la peau du crâne pour régénérer les cheveux perdus.

  • La thérapie au laser : une lumière laser de faible intensité qui réduit la perte de cheveux et aide à stimuler leur croissance. Cependant, les preuves de son efficacité ne sont pas encore établies, des recherches scientifiques supplémentaires étant nécessaires.

  • La micropigmentation du cuir chevelu (SMP) : tatouage cosmétique qui imite les cheveux rasés et qui peut être utilisé pour combler les zones clairsemées, en créant une illusion de volume.

  • Les autres cosmétiques : la coloration des cheveux, par exemple, peut être utilisée pour réduire le contraste entre la peau et la couleur des cheveux. Alternativement, les fibres capillaires sont également une bonne option pour donner l'apparence de cheveux plus volumineux.

Avant de consacrer du temps et de l'argent à des implants capillaires pour femme ou à un traitement alternatif, il est important de déterminer la cause sous-jacente de votre perte de cheveux. Contactez Qunomedical et vous pourrez débuter votre parcours de soins personnalisé : consultations initiales, informations sur la clinique et le médecin, aide à la réservation et bien plus encore !

Greffe de cheveux FUE

Quel âge avez-vous ?

Conseiller Santé

Julia

Votre Conseiller Santé personnel

Parlons-en ensemble

Vous hésitez à choisir une clinique à l'étranger ? Vous vous sentez perdu, vous avez envie d'abandonner ? Contactez l'un de nos conseillers santé afin qu'il puisse vous aider dans votre projet de traitement médical. Trouvons le bon docteur ensemble.